21

Juin
2017

Eglise orthodoxe Bulgare

Posted By : July/ 311 0

La majorité de la population bulgare (60%) est de religion chrétienne orthodoxe, qui est devenue la religion officielle en Bulgarie dès 865.

C’est la plus ancienne église orthodoxe slave avec quelque 6 millions de membres en République de Bulgarie et entre 1,5 et 2,0 millions de membres dans plusieurs autres pays.

Armoirie de l’Eglise orthodoxe bulgare

L’Église orthodoxe bulgare officiellement le Patriarcat de Bulgarie est une juridiction autocéphale de la communion orthodoxe en Bulgarie.

Son chef porte le titre de Métropolite de Sofia et Patriarche de toute la Bulgarie, avec résidence à Sofia (titulaire actuel : Sa Sainteté Néophyte).

Néophyte de Bulgarie – Patriarche bulgare depuis 2013

Au niveau de son organisation, l’Église orthodoxe de Bulgarie comprend treize évêchés (métropoles) en Bulgarie, auxquels s’ajoutent deux évêchés en dehors de la Bulgarie.

L’Eglise orthodoxe bulgare a également quelque 120 monastères en Bulgarie, avec environ 2.000 moines et presque autant de religieuses.

Carte des évêchés (éparchies) de l’Église orthodoxe bulgare.

Autonome et dirigée par un patriarche, l’Église orthodoxe de Bulgarie est un élément important de l’identité nationale bulgare.

Elle a joué un rôle essentiel dans la préservation de la culture bulgare tout au long de son Histoire.

Le baptême est d’autre part le rite religieux le plus important dans la construction de l’identité chez les Bulgares.

Baptême en Bulgarie

Et l’Eglise orthodoxe bulgare connaît actuellement un renouveau même si les Bulgares, notamment urbains, ne sont pas de fervents pratiquants et sont tolérants vis-à-vis des autres religions.

En effet, même si la pratique religieuse s’est affaiblie, l’orthodoxie reste ancrée dans les traditions.

Célébration de Pâques au Monastère de Rila

Le respect des célébrations religieuses, telles que Noël ou Pâques ne s’affaiblit pas et suscite même un engouement des masses.

Et des lieux incontournables tels que le Monastère de Rila ou la Cathédrale Alexander Nevsky de Sofia sont des lieux centraux de foi, des condensés de l’histoire nationale et les symboles de la richesse culturelle et religieuse orthodoxe bulgare.

Moine au Monastère de Rila

Le Monastère de Rila est en effet aujourd’hui un des sites touristiques majeurs en Bulgarie.

Pourtant, on y est frappé par l’ambiance religieuse qui y règne, la population importante qui y vient pour les fêtes religieuses malgré l’isolement du lieu, et la beauté de l’ensemble du site.

La dizaine de moines qui vit encore au monastère entretient l’ambiance de piété du lieu, et héberge les touristes ou pèlerins qui se satisfont du confort très spartiate du monastère.

Croix du Monastère de Rila

De plus, l’iconogaphie orthodoxe est un objet traditionnel de culte emblématique de la chrétienté orthodoxe en Bulgarie.

Principal intercesseur entre le fidèle et le sacré (Dieu, un saint, un événement), elle est un élément essentiel des pratiques religieuses.

Iconostase du Monastère de Rila

Plus encore, elles sont un but de pèlerinage.

Le lieu où sont conservées ces icônes (église, monastère) attire des fidèles et sont ainsi l’objet d’une vénération aussi bien collective qu’individuelle.

Elles continuent à jouer un rôle important en Bulgarie dans la vie sociale des communautés orthodoxes.